mardi 20 décembre 2016

LITTÉRATURE : Michel Santo à la recherche du temps perdu


En 2015, Michel SANTO écrivait une critique à propos de la décision de la ville de Narbonne d'arrêter de financer les livres de noël des maternelles. Ce billet fût l'occasion de mener une petite enquête sur le statut du livre papier au près des libraires de la ville, Michel SANCHE de LibellisThierry CAMUS de la librairie Camus et Cie et Audrey BESSIÈRE de la Médiathèque du Grand Narbonne. 

PLUS D'INFOS
Le billet de Michel Santo.
Vous pouvez consulter notre vidéothèque culture et littérature.
On retrouve Michel SANTO dans la vidéothèque les universités nomades.

1 commentaire:

Jag a dit…

Beau reportage un peu livresque ;-)